Contact

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Auteur d’un premier roman intitulé Le Soir, Lilith, publié cette année, j’aurais souhaité vous en proposer la lecture.
    Je peux vous envoyer un dossier de presse et vous suggère de consulter le site officiel, où vous trouverez des extraits sonores mis en scène, un clip vidéo, etc. http://www.indereunion.net/Lilith/
    Par ailleurs, voici ce que divers lecteurs ont pu écrire au sujet de ce roman :
    • « L’écriture est superbe. Le style frôle parfois la poésie tout en restant fluide et maîtrisé... Les personnages sont fascinants de cohérence et de folie... L'ambiance est incroyablement prégnante. C'en est presque effrayant. Il est exceptionnel d'atteindre un tel degré de réussite. Je ne vois guère que Le Seigneur des anneaux, ou peut-être, Cristal qui songe (de Sturgeon) qui m'aient impressionné de la sorte. » (Luc Deborde, écrivain, journaliste, comédien).
    • « Ce fut une fascinante découverte, à plus d’un titre. L’histoire, le personnage principal, l’insaisissable Lilith, et le style sont indéniablement assortis... Ce récit merveilleusement construit, entre le fantastique et le roman noir, distille le doute en permanence. La femme, le démon, tous les mythes qu’on y rattache prennent vie ici. Lilith aux multiples visages est un personnage si complexe qu’on est presque tenté de croire à son existence. » (Strega – Les Carnets de lecture d’une livropathe – Vampires et Sorcières).
    • « Aussi enthousiasmant qu’agaçant par sa probité et sa prolixité, le livre finit par se laisser dompter et offrir une porte de sortie presque trop raisonnable. Fascinant par son ambiance languissante, il rappelle par moments la Forteresse de coton de Curval mais délivre son propre style délétère et hypnotique. » (Vance – L’Arpenteur de pages – L’Ecran Miroir).
    • « ... Il faut donc reconstituer le puzzle, tout en se laissant envoûter par les descriptions tout simplement magiques des lieux, personnes, atmosphères... Et j'ai plus aimé encore l'étonnante conclusion de ce livre, dont je ne dirai rien, car il faut bien garder le mystère. » (Fairywen – En cours de lecture).
    • « C’est un travail de magicien, oui, c’est un illusionniste qui nous a fait croire durant 12 chapitres que l’on apprenait qui était vraiment Lilith, mais la vérité c’est que personne n’en a aucune idée, je pense. Bien plus qu'une enquête policière et psychanalytique, ce livre est aussi une méditation, sur l'art, la femme, sa condition, et évidemment, sur la vie... J’ai été particulièrement touchée par l’écriture. C’était bien plus qu’une histoire c’était une poésie, un défilé de mots qui coulent entre nos lèvres avec tant de grâce, c’était merveilleux ! » (Amita – Amita a Aimé).


    Je serais heureux que vous preniez le temps de le lire et de le chroniquer, si vous l’en jugez digne. Je peux vous en fournir un exemplaire numérique.
    Dans l’attente d’une réponse, bien cordialement,
    Philippe Pratx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, ce n'est pas que je ne suis pas intéressée, mais je n'ai vraiment pas le temps en ce moment pour un service presse (que je n'aurai pas avant la fin de ma formation) Je ne lis point sur tablette et si je le fait, c'est que j'ai pu trouver le livre audio (en même temps, vous ne pouviez pas le savoir en débarquant comme ça).
      Si je trouve un jour votre livre en Suisse, dans une librairie, je le regarderai...

      Si je peux me permettre, un petit conseil. Plutôt que de dire ce qui se dit de votre livre, mettez le lien vers les chroniques qu'on puisse les lire.
      En tout cas, si je voulais faire de la pub pour un de mes romans, c'est ce que je ferai. Car j'écris aussi même si pour le moment, je n'ai rien terminé d'assez conséquent pour le publier.

      Bien cordialement et en espérant que vous trouverez lecteurs (je sais que beaucoup ont en marre d'être apostropher par les auteurs eux-même. D'ailleurs, ce n'est pas le boulot de l'éditeur de proposer un service presse ?), veuillez agréer, Monsieur Pratx, mes salutations respectueuses.
      Momogaphie.

      Supprimer